Bio Bio 
d'Antonio Coco

Je m’appelle Antonio et je suis sicilien.

A 20 ans, j'essayais de devenir apiculteur en capturant des essaims d’abeilles dans les agrumeraies, s’apprêtant à déverser leurs parfums de fleurs d’oranger, en avril ou en mai.

 
 
 
 

Depuis, mon amour pour les abeilles et pour l’apiculture ne m’a jamais quitté. Quelques années après, j’ai commencé à exercer l’apiculture de manière professionnelle en rejoignant une coopérative de 400 ruches disséminées entre Noto et Messine.

Mais le fléau du Varroa (acarien parasite des abeilles) et la difficulté pas du fait de la Sicile seulement mais du travail en collectif a balayé une bonne partie de nos ruches. 
Voilà comment, pendant dix ans, je me suis consacré à des projets de développement rural durable, toujours en rapport avec les abeilles et l’apiculture, entre l’Amérique latine, l’Afrique du Nord et l’Europe de l’Est. De manière assez prévisible, j’ai fini par rentrer en Sicile, partageant pendant une période mon temps entre éducation à l’environnement, interculturalité, formation dans le secteur de l’apiculture biologique et élevage d’abeilles.  Depuis 2004, je me consacre entièrement à l’apiculture biologique, me déplaçant en permanence pour m’occuper de mes près de 400 ruches. Je partage cette activité, laborieuse mais source de tant de satisfactions avec Salvo, un jeune naturopathe et Gaetano un technologue alimentaire. Nous formons la tête et les jambes de la société agricole BIO BIO prodotti dell’alveare. Elle produit pollens, propolis, gelée royale et produits transformés à base de miel ainsi que de nombreux miels mixtes et mono fleur.

J’envisage un peu le miel comme “le sel” de la terre, l’essence profonde d’un territoire, et du travail inlassable des abeilles. Aucune autre ressource agricole n’entretient sans doute un lien aussi fort avec son territoire d’origine.

Et cet aliment, parmi les plus “impérissables” qui soient, symbolise une tentative de l’homme de figer, d’immortaliser l’éphémère : la fugacité des couleurs, des parfums et des images que la Nature et les fleurs sont offrent pour quelques instants seulement.

Mon activité d’apiculteur nomade me conduit chaque année au printemps à parcourir les terres de Sicile avec l’objectif d’inscrire l’essence profonde de ces territoires dans tant de splendides miels SAINS, BONS et SICILIENS.

Malgré les efforts et les difficultés qu’il implique, je suis vraiment heureux et reconnaissant d’exercer ce beau métier. Un beau métier que j’espère, pour vous et pour moi, pouvoir continuer à pratiquer longtemps, afin que nous puissions ensemble imaginer le futur, dessiner un nouveau printemps.

Vouloir vivre aujourd’hui sur une Terre saine, en paix et en harmonie suppose, selon moi, de créer une alliance claire et forte entre producteurs et consommActeurs. Une coopération susceptible de se décliner sous toutes les formes du circuit court et dont nous ne soupçonnons pas encore la portée.


Pour en savoir +

Dossier de présentation de Bio-Bio (en italien!)